Livraison gratuite pour toute commande supérieure à 25€ (hors DOM-TOM)
Disponible en pharmacies et parapharmacies
Le panier

Le virus du chikungunya

Posté par PARA'KITO ® le
Le virus du chikungunya

Le virus du chikungunya est une maladie transmise à l’homme par les moustiques Aedes albopictus et Aedes aegyepti, provoquant des douleurs articulaires aiguës. [1] Les Aedes sont une espèce de moustique agressive qui peut piquer de jour et transmettre plusieurs maladies comme le virus Zika, la dengue ou le chikungunya. Ce dernier a été découvert en Tanzanie en 1952 et signifierait selon la langue locale Makonde “devenir tordu”, faisant référence à un des symptômes de la maladie. [2]

Quelles sont les zones touchées ?

Le chikungunya s’est principalement développé dans les zones subtropicales, en Afrique et Asie du Sud. Cependant, avec les flux humains et le commerce international, les moustiques vecteurs de la maladie se sont établis également dans les zones plus tempérées. Le moustique tigre, principal vecteur, est considéré comme l’une des espèces les plus invasives dans le monde.

Légende : Distribution géographique des cas de Chikungunya selon CDC.gov

L’épidémie s’est répandue en Europe dès 2007 avec des cas rapportés en Italie. La France est également touchée avec un premier cas autochtone en 2010 dans le Var, puis la France d’Outre-mer dans les années qui suivirent. L’épidémie de Saint-Martin fin 2013 va déclencher une propagation dans les Caraïbes et le continent américain. [1] La Polynésie française est également touchée et à ce jour, le moustique tigre est implanté dans 33 départements métropolitains. [3] Le risque de propagation de la maladie, portée par le moustique tigre, est de plus en plus élevé, notamment en Europe.

En quoi le chikungunya est-il dangereux ?

Le virus du chikungunya se transmet par les piqûres de moustiques, ces derniers prélevant du sang d’une personne infectée par le virus et contaminant une personne saine en la piquant à son tour. Les symptômes se déclarent en général 4 à 7 jours après être piqué par un moustique contaminé, ce qui rend difficile la détection immédiate de la maladie et la prévention de son expansion. [3]

Les symptômes relevés sont souvent de la fièvre, des douleurs articulaires et musculaires, des migraines voire même des éruptions cutanées pouvant durer quelques jours ou semaines. Ces symptômes peuvent souvent se révéler invalidants et persister pour une durée indéterminée. Les personnes ayant un système immunitaire plus fragile comme les personnes âgées ou les nouveaux nés infectés in utero peuvent subir des séquelles neurologiques, notamment des méningo-encéphalites et des atteintes de nerfs périphériques [1].

En cas de fièvre brutale ou tout autre signe de la maladie consultez immédiatement un médecin. Les symptômes étant similaires aux autres maladies portées par les moustiques, il est nécessaire de se renseigner sur les zones touchées par les différentes épidémies.

Comment empêcher la maladie ?

À ce jour, aucun vaccin contre le chikungunya n’a été découvert et le traitement est principalement symptomatique. La meilleure façon d’arrêter la maladie passe par la prévention. Les patients déjà touchés par la maladie doivent éviter toute piqûre dans les jours suivants afin d’éviter la propagation de la maladie vers d’autres individus.

Pour limiter la présence de moustiques à proximité de votre habitation et empêcher leur reproduction, videz tous les contenants d’eau stagnante. [3] En zone fortement infestée, protégez-vous avec des moustiquaires et des vêtements amples et nous vous conseillons d’utiliser un produit anti-moustique efficace !

Ancienne article Nouvelle article