Livraison gratuite pour toute commande supérieure à 25€ (hors DOM-TOM)
Disponible en pharmacies et parapharmacies
Le panier

5 minutes… pour savoir l’essentiel sur le virus Zika

Posté par PARA'KITO ® le
5 minutes… pour savoir l’essentiel sur le virus Zika

Qu’est-ce que le virus Zika ?

Zika est le nom d’une forêt en Ouganda où le virus a été découvert en 1947(1) (2). Ce virus est de la même famille que la dengue et la fièvre jaune.

Après s’être répandu un peu en Afrique dans les années 1970 et depuis 2007 dans le Pacifique (voir la carte plus bas), il a récemment refait surface en Asie du sud-est et dans les Caraïbes depuis 2013-2014 et se développe fortement en Amérique du Sud depuis mai 2015 en particulier au Brésil (500 000 à 1 300 000 cas) (3).

Il est non mortel et provoque les mêmes symptômes que la fièvre chez l’adulte, par contre il semble qu’il soit associé à des malformations chez les bébés de femmes atteintes pendant leur grossesse.

Quels moustiques transmettent Zika et comment ?

Ce sont les moustiques femelles du genre Aedes (aussi vecteur de la dengue et du chikungunya), reconnaissables à leurs rayures noires et blanches sur les pattes qui transmettent le virus. Il s’agit en particulier l’Aedes aegypti, originaire d’Afrique mais aussi de l’Aedes albopictus (moustique Tigre) originaire d’Asie, présent en Afrique,  en Amérique du sud et depuis peu développant sa présence en Europe et Amérique du nord (1).

La transmission se fait par la piqure du moustique Aedes, d’une personne infectée vers une personne saine par la salive du moustique. Il existe une possibilité de contamination par transfusion sanguine (4).

Quels effets sur la santé connus à ce jour ?

  • Chez l’adulte: en fait dans 70 % à 80 % des cas, aucun symptôme n’apparaît, c’est pourquoi les malades sont difficiles à identifier. Pour les autres les symptômes apparaissent 3 à 12 jours après la piqûre et sont de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures, évoquant ceux de la dengue ou du chikungunya). Chez certaines personnes sensibles, le virus peut entraîner une conjonctivite ou une douleur derrière les yeux, ainsi que des œdème des mains ou des pieds.
  • Chez la femme enceinte et le fœtus: c’est là que se situe l’inquiétude la plus importante. Le virus Zika pourrait être à l'origine d'une malformation sévère appelée la microcéphalie (périmètre crânien réduit), responsable d'un retard mental irréversible. Au Brésil, la nette progression de Zika pourrait être associée à la forte augmentation du nombre de bébés nés avec une microcéphalie (3 174 cas, contre environ 150 cas annuels entre 2010 et 2014) (5) ainsi qu’une augmentation du nombre de cas de syndrome de Guillain-Barré (peut entraîner une paralysie des membres et du visage) (6). La présence du virus Zika a été identifiée dans le liquide amniotique de 2 femmes dont l’observation du fœtus a montré une microcéphalie. Mais l’OMS reconnaît qu’une relation directe n’a pas encore été prouvée à ce jour. Certains travaux scientifiques tendent à montrer qu’une co-infection avec un autre virus serait nécessaire.

Quelles sont les régions les plus touchées ?

Le virus Zika s’étend en ce moment surtout en Amérique centrale et en Amérique du Sud comme on peut le suivre sur les cartes actualisées du site du CDC (Centers for Disease Control and Prevention).

Des cas confirmés de virus ont été détectés dans plusieurs pays d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale : Brésil (depuis mai 20015) et Colombie, Equateur, Paraguay, Salvador, Venezuela, Suriname, Guatemala, Honduras, Porto Rico, Haïti, Mexique (depuis  octobre 2015 dans ces pays).

A ce jour, les départements français de Guyane (15 cas), Martinique (47 cas), Guadeloupe (2 cas) et Saint-Martin sont aussi récemment touchés.

Potentiellement le virus se trouve aussi en Afrique et en Asie où il avait été observé des 1970 mais l’épidémie ne s’est pas développée. En Afrique : Ouganda, Tanzanie, Égypte, République centrafricaine, Sierra Leone, Gabon et Sénégal et en Asie et Pacifique: Inde, Malaisie, Philippines, Thaïlande, Viêt Nam et Indonésie, Nouvelle-Calédonie, les îles Cook et l’île de Pâques.

L’O.M.S. préconise une surveillance dans tous les pays où la dengue est déjà présente ainsi que les moustiques Aedes : en Amérique centrale, dans la plupart de l'Amérique du Sud, en Afrique sub-saharienne, en Inde et en Asie du Sud-Est (plus d’1/3 de la population mondiale).

Quel est le risque pour l’Europe et l’Amérique du Nord ?

Jusqu’à présent, 2 cas ont été recensés en Espagne, 3 au Royaume-Uni et 12 aux États-Unis (voyageurs ayant récemment visité les zones déjà touchées par le virus).

L’expansion de la fièvre Zika pourrait avoir lieu dans les régions où le moustique Aedes est déjà présent et où une personne déjà infectée par le Zika séjournerait. Le moustique tigre est présent sur tout le territoire italien. En France métropolitaine, le moustique Tigre (Aedes albopictus) est présent dans plus de 20 départements.

L'O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé) a décrété en février 2016 qu'il s'agissait d'une "urgence mondiale de santé publique".

Comment prévenir et soigner la fièvre Zika ?

Des tests permettent déjà de réaliser rapidement et à haut débit le diagnostic du virus Zika et d'autres virus (notamment mis au point par l’Institut Pasteur) et sont en cours de déploiement en Amérique du Sud en particulier afin d'aider à lutter contre l'épidémie.

Il n’existe pas pour l’instant de traitement curatif ni de vaccin contre cette maladie (un vaccin vient d'être approuvé dans plusieurs pays pour le virus de la dengue).

On traite donc les symptômes mais la prise d’aspirine est à éviter car dans cela peut induire des saignements.

La meilleure façon de se protéger de la maladie Zika est d’éviter les piqûres de l’Aedes moustique diurne par l’utilisation de produits répulsifs efficaces et non toxiques, en particulier chez la femme enceinte, de porter des vêtements couvrants (manches longues, pantalons) ainsi que d’utiliser une moustiquaire.

Références
1. Higgs S. Zika Virus: Emergence and Emergency. Vector Borne Zoonotic Dis. 2016 Jan 29.
2. Dick GW, Kitchen SF, Haddow AJ. Zika virus. I. Isolations and serological specificity. Trans R Soc Trop Med Hyg 1952;46: 509–520.
3. Dyer O. Zika virus spreads across Americas as concerns mount over birth defects. BMJ2015;351:h6983.
4. Musso D, Nhan T, Robin E, Roche C, et al. Potential for Zika virus transmission through blood transfusion demonstrated during an outbreak in French Polynesia, November 2013 to February 2014. Euro Surveill 2014;19:pii/20771.
5. Possible Association Between Zika Virus Infection and Microcephaly - Brazil, 2015. MMWR Morb Mortal Wkly Rep. 2016 Jan 29;65(3):59-62.
6. Oehler E, Watrin L, Larre P, Leparc-Goffart I, et al.Zika virus infection complicated by Guillain-Barre syndrome–case report, French Polynesia, December 2013. Euro Surveill 2014;19:pii/20720.

Ancienne article Nouvelle article