Livraison gratuite pour toute commande supérieure à 25€ (hors DOM-TOM)
Disponible en pharmacies et parapharmacies
Le panier

Des nouvelles de la Fondation Masarang

Posté par PARA'KITO ® le
Des nouvelles de la Fondation Masarang

Nous en conviendrons, depuis le début de la pandémie, notre vie a « légèrement » changé. Chez PARA’KITO®, on s’est demandé si c’était pareil pour l’environnement. Pour le savoir, nous avons décidé de prendre des nouvelles de notre partenaire, La Fondation Masarang, qui protège la vie animale et restaure les forêts indonésiennes.

Le saviez-vous ? L’Indonésie détient la troisième forêt tropicale au monde. Elle est régulièrement ravagée par les flammes et les actions de déforestation au profit de la production d’huile de palme. La détérioration de l’environnement indonésien impacte aussi bien les animaux sauvages (notamment les orangs-outans) que les populations locales.

LA FONDATION MASARANG : AU SERVICE DU POUMON VERT DE LA PLANETE

Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous aimerions vous faire découvrir Willie Smits, fondateur de l’association. Ingénieur de formation, Willie Smits dédie sa vie au bien-être de la nature et des animaux. Spécialisé dans les problématiques de conservation et de reforestation, il a quitté les Pays-Bas il y a 40 ans pour s’installer au cœur d’un des poumons verts de notre planète : l’Indonésie. Il a créé, au fil des années, de nombreux projets ambitieux . En 2001 il fonde l’association Masarang.

Ma Sa Rang signifie « tête de coq » en Tombulu et c’est également le nom d’une montagne, dont la forêt a été restaurée par l’association !

La Mission Masarang ? Conserver la nature en collaborant avec les communautés locales. La fondation participe à la restauration de l’écosystème, ce qui bénéficie à la nature et aux animaux sauvages comme aux populations locales. Ils développent des solutions ingénieuses et responsables pour répondre aux problématiques de déforestation, de perte de la biodiversité, du changement climatique et de pauvreté. Oui, rien que ça !

Un succès fou ? A ses débuts, l’association décide de faire face à un défi de taille. Elle acquiert un terrain ravagé par la déforestation et la sécheresse, près de Balikpapan. Willie utilise à bon escient son étude poussée sur les champignons mycorhiziens (qui agissent sur les racines des plantes) pour réussir à stimuler la croissance d’arbres sur le terrain. Quelques années plus tard, c’est une forêt entière qui a repoussé, créant un véritable sanctuaire pour les animaux sauvages.

Depuis sa création, la fondation a déjà planté 5 millions d’arbres !

Masarang, c’est aussi le combat contre le trafic d’animaux grâce à son refuge animalier Tasikoki (un des plus grands au monde), au développement d’un commerce équitable qui participe à recréer un écosystème vertueux et à l’accompagnement des populations locales pour soutenir et développer cet écosystème.

Pour en savoir plus sur leur travail : http://masarang.eu/

LA PANDEMIE : UN FREIN POUR L’ENVIRONNEMENT

Les projets menés par l’association sont vitaux sur le plan local et global. Depuis le début de la crise, la fondation Masarang fait face à de nouveaux obstacles. Lors de notre entretien avec Willie Smits, ce dernier nous a confessé qu’il ressentait un désintérêt général pour les questions environnementales. L’association a observé une recrudescence considérable du trafic d’animaux sauvages et de la chasse, cette dernière étant devenue pour certains foyers la solution la plus facile de subvenir à leurs besoins. De plus, l’association se retrouve en manque de moyens humains. Il n’est plus possible de compter sur le volontariat avec les restrictions de déplacement et les équipes sont exposées aux risques de contamination par le virus (un tiers des effectifs a déjà été infecté). Les moyens financiers sont aussi bien plus limités si bien que cela fait des mois que l’équipe ne touche plus de salaire pour préserver les activités de l’association.

Willie Smits :
« Moins il y aura d’espace entre la faune sauvage et les populations, plus il y aura de virus et de maladies transmissibles. »

MASARANG LEITMOTIV : INNOVER POUR PRESERVER

Depuis peu, l’association s’est lancée dans un nouveau projet : restaurer la nature de la plage Temboan. Subissant des incendies récurrents, la nature du terrain se retrouve envahie par des herbes (Imperata Cylindrica) qui sont elles-mêmes sujettes aux incendies. Dans ce contexte infernal, l’association a décidé d’agir et de faire de cet espace une zone de conservation permanente. A suivre… 😊 On vous partagera des news !

COMMENT AIDER LA FONDATION

Loin des yeux, loin du cœur ? Surement pas ! Il n’est pas nécessaire d’aller jusqu’en Indonésie pour aider les Orangs-Outans et la planète. On peut apporter sa pierre à l’édifice, même depuis la France :

Et lorsque les déplacements seront à nouveau autorisés , n’hésitez pas à vous porter volontaire !

  • Adoptez votre première parcelle d’arbres (dont vous pourrez suivre l’évolution grâce à un système de caméra) par ici
  • Faites un don pour Betty, une adorable gibbon siamang (espèce de primate en voie d’extinction) par ici 

Ancienne article Nouvelle article